La CNCC lance la Convention nationale pour l’avenir de la profession des commissaires aux comptes

A LA UNE
Outils
TAILLE DU TEXTE

« Rebondir pour relever les défis économiques de demain » : tel est désormais le mot d'ordre de la CNCC. A cette fin, l'institution organise une Convention nationale pour l’avenir de la profession des commissaires aux comptes, précédée d'une consultation sur le web.

Après le bouleversement induit par l'adoption définitive de la loi PACTE et le relèvement conjoint des seuils d'audit légal, la profession du chiffre doit se réorganiser. « Le sujet, c’est de rebondir et de prendre en main notre destin » a ainsi déclaré le Président de la CNCC Jean Bouquot dans une interview vidéo parue dans nos colonnes.

Dont acte, la Compagnie nationale ouvre une consultation sur un site dédié aux professionnels et à leur écosystème (chefs d'entreprise, étudiants et autres acteurs de l'économie...) pour recueillir des propositions sur l'avenir des commissaires aux comptes. Cette démarche trouvera son aboutissement dans une Convention nationale sur le même thème qui aura lieu à Lille les 7 et 8 novembre 2019. Auparavant, une centaine de réunions participatives seront organisées dans les départements, en lien avec les CRCC.

« Nous voulons ouvrir de nouveaux horizons
aux 13 000 commissaires aux comptes »

La consultation est structurée autour de trois axes :

  • le rebond de la profession et ses nouvelles missions face aux défis économiques et sociaux émergents : cybersécurité, RSE, transparence financière, données prévisionnelles... ;
  • l’organisation des institutions professionnelles ;
  • l’image et l'attractivité du métier.

« Dans une démarche de responsabilité, la CNCC et les CRCC ont décidé de lancer cette Convention nationale pour mettre en place les conditions du rebond de la profession. Nous voulons ouvrir de nouveaux horizons aux 13 000 commissaires aux comptes et à leurs collaborateurs, créateurs de confiance et de croissance pour les entrepreneurs. Notre objectif est de renforcer notre mission d’intérêt général comme garants de la transparence financière et de prendre en main notre destin pour relever les défis économiques de demain » a déclaré Jean Bouquot, Président de la CNCC.

Hugues Robert

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.