Comment fonctionne le passif du bilan comptable ?

A LA UNE
Outils
TAILLE DU TEXTE

Le passif représente les dettes de l’entreprise. Celles-ci sont exposées dans la colonne se trouvant à droite du bilan comptable, selon leur échéance, allant des dettes à long terme aux dettes à court terme.

On parle également de ressources pour désigner les éléments du passif. On y retrouve les postes suivants.

Capitaux propres

Ce sont essentiellement les apports en capital social, les bénéfices non distribués aux associés sous forme de dividendes, le report à nouveau et le résultat de l’exercice clos.

Provisions pour risques et charges

Elles comprennent notamment :

  • les provisions pour risques qui couvrent les risques inhérents à l’activité qu’exerce l’entreprise, comme par exemple la provision pour litige ou la provision pour perte de change ;
  • les provisions pour charges qui couvrent les charges futures et probables à court ou moyen terme. On y retrouve, à titre d’exemple, les provisions pour restructuration ou les provisions pour renouvellement.
Dettes

Elles sont composées des dettes dont l’échéance est connue comme par exemple, les emprunts obligataires, les dettes fournisseurs, les dettes fiscales ou sociales et des dettes dont l’échéance peut être estimée avec une faible incertitude comme par exemple, les charges à payer.

Comptes de régularisation au passif

Ce sont des éléments liés aux régularisations réalisées à la clôture de l’exercice et qui diminuent le résultat.

A quoi sert le passif ?

Une bonne interprétation des éléments du passif figurant dans le bilan comptable permettra une analyse pertinente de la situation financière de l’entreprise, notamment à travers le calcul de ratios financiers. Par exemple, certains éléments du passif, tels que les dettes fournisseurs, fiscales et sociales, contribuent au calcul du besoin en fonds de roulement (BFR) qui est un indicateur essentiel de l’autonomie financière de l'entreprise à court terme.

De plus, les capitaux permanents figurant au passif permettent de comprendre l’équilibre financier de l’entreprise, c’est-à-dire le fait que les actifs immobilisés puissent être financés par des capitaux permanents qui sont des ressources à long terme comprenant les fonds propres, les provisions pour risques et charges et les dettes à moyen et long terme, et inversement. Le résultat de l’exercice figurant dans les capitaux propres indique en outre le résultat net après impôts qui sera soit partagé entre les actionnaires si la société n’a pas de pertes antérieures, soit laissé en réserve dans la structure.

Enfin, un report à nouveau positif dans les capitaux propres indique le bénéfice de l’année ou des années antérieures n’ayant pas été affecté en réserve ou dividendes alors que le report à nouveau négatif expose les pertes enregistrées par l’entreprise sur les exercices précédents.

Arzeenah Hassunally

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.