29ème Congrès de l’IFEC : réinventer le cabinet face aux bouleversements de la profession

Institutions
Outils
TAILLE DU TEXTE

Le 29ème Congrès du syndicat IFEC de la profession comptable aura lieu les 5 et 6 juillet 2018 à La Grande Motte sur le thème « Réinventons le cabinet » : une problématique qui fait largement écho au tsunami actuellement vécu par le monde du chiffre – réforme de l’audit PE en tête – qui appelle effectivement des réponses créatives... Le Président de l’IFEC Denis Barbarossa réagit sur ces questions.

La Grande Motte accueillera les 5 et 6 juillet 2018 le 29ème Congrès de l’IFEC. Cet événement aura pour thème : « Réinventons le cabinet » avec une question : nouvelles pratiques, nouveaux clients, quels modèles économiques ?

Il est vrai que la profession du chiffre connaît aujourd’hui de forts chamboulements aussi bien technologiques – du numérique à la blockchain en passant par la robotique et l’intelligence artificielle – que politiques avec en première ligne, le PACTE et la menace de perte des mandats PE de commissariat aux comptes…

Plus que jamais donc, le secteur doit preuve d’inventivité, de créativité. Les cabinets doivent se « réinventer » pour transformer les contraintes en opportunités. Et l’IFEC a pris rendez-vous avec ces questions dans le cadre de son 29ème Congrès.

« Cela fait un an que nous travaillons avec le bureau national sur notre Congrès biennal. Compte tenu des changements importants dans notre écosystème que nous pouvions ressentir alors sur les missions d’expertise comptable et de commissariat aux comptes, sur l’attente des clients, la rentabilité de nos cabinets, l’automatisation, la blockchain, etc. nous avons souhaité proposer un Congrès sur la réinvention des cabinets pour répondre à ces changements profonds. » a déclaré le Président de l’IFEC Denis Barbarossa. « Nous nous rendons compte aujourd’hui que nous étions dans le vrai. Qu’il s’agisse du commissariat aux comptes et des bouleversements liés au PACTE porté par le ministre Bruno Le Maire, ou de la Commission dirigée par Patrick de Cambourg qui travaille également à la refonte des missions d’expertise comptable et d’audit légal, nous sommes aujourd’hui en pleine réinvention de nos métiers. »

Répondre aux défis du monde du chiffre

Selon Denis Barbarossa, les changements rencontrés par la profession comptable intéressent les missions mais également les outils, sans oublier les aspects humains puisqu’il existe des sujets importants sur le recrutement et la fidélisation des collaborateurs ainsi que sur la spécialisation des compétences.

Le 29ème Congrès de l’IFEC abordera également le thème des modèles économiques des cabinets : partant d’un schéma traditionnel fondé sur la facturation au temps passé, dans quelle mesure le forfait intégrant une offre globale est-il opportun pour regagner de la valeur ajoutée auprès des clients ?

Quid de l’audit légal de demain ?

Bien entendu, comment aborder le thème de la réinvention des cabinets sans parler de la menace actuelle de suppression des mandats PE de commissariat aux comptes ? Si le relèvement des seuils d’audit légal était finalement acté par le législateur, comment réagir ? Quelles propositions mettre en avant pour réinventer les cabinets en conséquence ?

Sur ce point, Denis Barbarossa se veut prudent : « il est un peu tôt aujourd’hui pour faire des propositions car nous sommes en train de vivre ce bouleversement » avant de poursuivre : « trouver de nouvelles missions aux commissaires aux comptes dans les TPE-PME, c’est la réflexion que nous menons depuis plusieurs semaines au sein de la commission CAC de l’IFEC en concertation avec la CNCC. Nous pensons notamment au financement des startups, au financement associatif et plus généralement, à la confiance dont les investisseurs ont besoin pour investir dans les TPE-PME. »

Hugues Robert

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.