L’avenir des cabinets comptables : de l’accompagnement plus que du conseil ?

Expertise comptable
Outils
TAILLE DU TEXTE

Depuis plusieurs années, le conseil est vendu comme l’avenir des professionnels du chiffre. Cependant, tel n’est pas l’avis de l’expert-comptable Philippe Barré qui s’est exprimé sur ce point lors d’une soirée conférence organisée par l’Ordre de Paris le 28 mai dernier.

« Comment développer de nouvelles missions ? » : le sujet a été abordé lors d’un événement proposé par l’Ordre des experts-comptables de Paris mardi 28 mai 2019. A cette occasion, le professionnel du chiffre Philippe Barré a livré un plaidoyer contre le conseil car selon lui, l’avenir des cabinets se situe davantage dans la notion d’accompagnement.

« Les missions de conseil mises en avant depuis 30 ans sont-elles la solution à tous nos problèmes ? »

Une première donnée qui interpelle effectivement : le conseil serait vendu depuis une trentaine d’années par les institutions ordinales sans que celui-ci n’ait jamais vraiment pris son essor, qui représenterait aujourd’hui seulement 7 % de l’activité des cabinets comptables.

Etant donné l’urgence de la situation et la nécessité pour les professionnels du chiffre de se réinventer face à l’automatisation croissante des tâches de saisie, la question se pose alors, relevée par le Président de l’Ordre de Paris Laurent Benoudiz : « Les missions de conseil mises en avant depuis 30 ans sont-elles la solution à tous nos problèmes ? »

Non assurément selon Philippe Barré car d'après lui, le conseil est affaire de spécialistes alors que les cabinets comptables accueillent avant tout des collaborateurs généralistes et par ailleurs, ces missions pècheraient par manque de récurrence et de rentabilité. « Il faut que les missions de demain aient les mêmes caractéristiques industrielles que celles d’aujourd’hui » martèle ainsi Philippe Barré.

« Si nous nous investissons, un véritable avenir se dessine pour les cabinets »

Au lieu du conseil, l’avenir des professionnels du chiffre se situerait donc davantage dans l’accompagnement au chef d’entreprise, l’important étant que ce dernier perçoive la « valeur ajoutée » dans l’activité de son expert-comptable.

L’accompagnement consiste à épauler au quotidien le dirigeant à travers des rendez-vous réguliers, où le professionnel du chiffre manifeste un intérêt concret pour le projet entrepreneurial au lieu d’une simple approche « juridico-administrative », livre des directives pragmatiques, adaptées au développement du business, et propose en conséquence des missions pour décharger l’entrepreneur de tous les aspects gestion de son activité.

Le cabinet comptable pourra alors s’investir par exemple sur des problématiques de facturation de son client, sur les relations avec les banques ou encore, sur le suivi des créances, les relances et leur recouvrement. « Lorsque le client encaissera de l’argent grâce à son expert-comptable, il saura pourquoi il a envie de le rémunérer ! » conclut Philippe Barré.

Hugues Robert

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.