Quelles pratiques du reporting financier en 2020 ?

Etudes
Outils
TAILLE DU TEXTE

La société Viareport a diffusé un baromètre du reporting financier.

Réalisée auprès de 230 décideurs financiers de PME et ETI françaises, cette enquête vise à mieux connaître les pratiques en matière de reporting financier et les axes d’amélioration attendus pour les années à venir. Dans un environnement changeant où les possibilités liées à l’IA et à la blockchain viennent bousculer les standards des applications, les besoins évoluent différemment en fonction des normes comptables suivies, de l’accès au marché et de la structuration d’entreprise.

Dans ce contexte, la Fintech Viareport présente les résultats de son baromètre du reporting financier 2020. L'entreprise dévoile ainsi les attentes de ses clients et projette ses développements futurs.

Les grands enseignements de l’étude

Cette première édition a été réalisée entre décembre 2019 et janvier 2020. Au travers des analyses des réponses à vingt questions, ce baromètre permet de mieux cerner les enjeux et perspectives des responsables financiers pour 2020 ainsi que les usages et les fonctionnalités clés des logiciels de reporting.

Alors que les applications de consolidation sont devenues le standard de réponse aux enjeux réglementaires, celles dédiées au reporting sont bien moins présentes sur le marché, la norme restant l’usage d’Excel. Un quart des répondants déclarent ne pas avoir de solution dédiée pour leurs reportings et préfèrent s’appuyer sur un tableur. Les utilisateurs d’applications de reporting sont pour autant globalement satisfaits de leurs solutions actuelles avec seulement 23 % de réponses « peu ou pas satisfaits ».

On observe trois principales sources de difficultés rencontrées :

  • la récupération tardive des données comptables ;
  • l’utilisation excessive des tableurs ;
  • la diversité des sources de données.

En miroir à ce constat, on observe trois fonctionnalités principalement attendues par les répondants dans leur outil de reporting :

  • les comparatifs entre situation, budget et prévision ;
  • des outils de contrôle ;
  • la gestion des intercos.

Le besoin d’évolution reste majeur pour de nombreuses directions financières et se matérialise par des projets en réflexion pour la moitié d’entre elles. Cette dynamique devrait s’affirmer en 2020 avec 53 % des répondants prévoyant une évolution de leur périmètre de reporting.

« Nous avons au travers de ce baromètre souhaité mettre en avant un certain nombre d’indicateurs clés sur le sujet du reporting financier en 2020. Les résultats de notre étude donnent une vue précise des tendances du marché, des attentes, du ressenti et des difficultés auxquelles font face les directions financières dans le cadre de leur mission. Ce premier baromètre présente donc clairement des tendances qui orientent ou confirment les choix de développements de Viareport » commente Benjamin Orebi, expert normes et consolidation chez Viareport.

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.