La carte de paiement n’a pas dit son dernier mot !

Etudes
Outils
TAILLE DU TEXTE

Le cabinet KPMG a diffusé un panorama des cartes de paiement innovantes.

Le marché de la carte de paiement est en pleine transformation sur les plans fonctionnel, technologique et réglementaire. Il s’agit en effet de l’un des terrains de jeux privilégiés des acteurs financiers pour se différencier, fidéliser et innover. De plus, cette dynamique pousse des nouveaux acteurs à rallier un territoire historiquement réservé aux banques, à l’instar d’Apple aux États-Unis.

L’essor du marché des cartes de paiement touche également le segment des cartes professionnelles. Les néo-banques et les Fintech viennent ainsi challenger les acteurs traditionnels en répondant aux besoins de simplification et de contrôle des chefs d’entreprise.

Cinq tendances majeures sur le marché des cartes de paiement

  • L’expérience client est pensée de bout en bout : les parcours sont fluides et les interfaces sont simples et efficaces sur application mobile ;
  • Les néo-banques et certaines banques en ligne s’affranchissent des gammes de programmes carte traditionnels. La différenciation de l’offre passe aussi par l’apport de fonctionnalités innovantes qui répondent à des besoins client spécifiques. Ces acteurs réussissent ainsi à couvrir l’ensemble du parcours client. On assiste par ailleurs au passage d’une stratégie d’empilement de fonctionnalités à la création d’offres client enrichies grâce à des fonctionnalités combinées pour s’adapter aux nouveaux usages ; 
  • En termes de distribution, les nouveaux acteurs misent sur des parcours digitaux via internet. Les modèles de distribution sont également repensés à travers l’Open Banking, qui permet d’offrir aux clients de multiples services directement sur leurs applications bancaires ou d’accéder à leur banque via une application tierce ;
  • L’intensification de la concurrence sur l’émission et la distribution des cartes de paiement a permis l’essor de nouvelles stratégies tarifaires, plus simples et plus lisibles ;
  • L’utilisateur est aussi sensible au design de l’objet carte (cartes en métal, sans numéro, verticales...). Les efforts significatifs en matière d’expérience client sont autant dédiés aux parcours mobiles et web qu’à l’objet physique.

« La carte de paiement est largement plébiscitée par les utilisateurs en Europe et constitue un objet d’attachement fort à leur banque. Afin de répondre aux évolutions des usages de ces utilisateurs, toujours plus connectés, plus mobiles, et à la recherche d’instantanéité, les banques mobilisent l’écosystème de la carte de paiement pour proposer des fonctionnalités innovantes » souligne Stéphane Dehaies, Associé Banque & Fintech, KPMG France.

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.