Que passe-t-on en notes de frais ?

Décryptages
Outils
TAILLE DU TEXTE

Pour la seconde édition de son baromètre, l’éditeur de logiciels de gestion des notes de frais Expensya a passé au crible plus de 100 millions d’euros de dépenses anonymisées pour dresser le panorama des frais professionnels dans les entreprises françaises.

Que passe-t-on en notes de frais ? Telle est la question sur laquelle s'est penchée cette étude. Elle révèle les principales catégories de dépenses des professionnels français et permet de mieux comprendre leurs habitudes de dépenses pendant leurs déplacements. L’étude Expensya a également analysé les principaux fournisseurs des voyageurs d’affaires français.

Quelles sont les principales catégories de dépenses ?

Selon les données compilées par Expensya, c’est la restauration qui se place en tête des notes de frais, avec le nombre de factures le plus important (42 %), devant les autres catégories de dépenses. En termes de volume, les frais de bouche occupent également la première place du classement avec 31 % du montant total dépensé par les salariés français. En examinant de plus près les dépenses de restauration, on s’aperçoit que les professionnels français ne s’accordent pas les meilleures tables lors des repas et se contentent souvent de l’hypermarché ou du fast food du coin. L'enseigne de grande distribution Carrefour est ainsi dans le top trois des marchands pour la catégorie restauration. En première position, on retrouve encore la chaîne de restauration rapide McDonald's : près d’un salarié sur cinq y est allé au moins une fois. Cette enseigne domine également la catégorie en nombre de factures.

Nous retrouvons ensuite la catégorie hébergement qui occupe la seconde place du classement en termes de nombre de dépenses engagées et représente 16 % du budget des frais professionnels. Les voyageurs français ne sont pas prêts à inverser la tendance et privilégient encore l’hôtellerie classique : Ibis détient toujours la première place et est donc l’enseigne préférée des voyageurs professionnels français.

Si l'on observe les notes de frais pour le transport terrestre, en incluant les dépenses de taxis, de VTC, de bus, de métro et de train, cette catégorie représente un des principaux postes de dépenses. Dans le top des marchands qui génèrent le plus de dépenses, sans grande surprise, l’enseigne Uber arrive en tête et représente à elle seule plus de 38 % du montant des dépenses de taxis ou VTC en 2019. Cette étude confirme encore une fois la montée en puissance des VTC en général et du leader américain du VTC qui se place également en tête des fournisseurs générant le plus grand nombre de transactions. Tandis que pour le transport en commun et ferroviaire, c’est évidemment l’enseigne SNCF et ses filiales qui engendrent le volume de dépenses le plus important, détenant plus de 35 % du nombre de transactions effectuées pour le transport devant la RATP et Trainline.

Le secteur du transport aérien représente également un poste de dépenses important pour les professionnels français. Si 7 % du montant total des notes de frais revient aux frais de transport aérien, ces dépenses ne représentent qu’une part minime en nombre de factures. L’enseigne Air France se place encore une fois en tête et est considérée comme l’enseigne préférée des voyageurs d’affaires français devant EasyJet et Lufthansa.

Suivent ensuite les frais de services, les frais engagés pour le carburant et l’acquisition d’équipements. À des parts du budget encore plus faibles, le reste des notes de frais est représenté par les frais de parkings, d’entretien automobile et de péages. Il est à signaler que ces dépenses tiennent tout de même une place importante en termes de nombre de transactions.

Quelles sont les marques privilégiées par les voyageurs français ?

Les professionnels français en déplacement favorisent la SNCF pour le transport terrestre. Du côté du transport aérien, 18 % des dépenses reviennent à la compagnie Air France qui continue de séduire les voyageurs professionnels et de profiter de sa position sur le marché français. Les frais d’hébergement montrent que 12 % du montant total dépensé en notes de frais revient à Ibis et 7 % pour le groupe Novotel. Le recours aux nouvelles plateformes d’hébergement collaboratif dans le cadre d’un déplacement professionnel reste encore relativement faible. Airbnb ne figure qu’en septième position des fournisseurs de logement. Total est le groupe de stations-services qui s’impose avec 17 % du montant total des dépenses. Pour ce qui est des VTC, les voyageurs d’affaires les privilégient aux taxis. Outre la position de leader de la plateforme Uber sur le transport sur route, les autres services VTC apparaissent de plus en plus dans les dépenses des professionnels, même s'ils sont loin derrière le géant américain ou le taxi. Les taxis parisiens se placent d'ailleurs en seconde position derrière Uber et sont le deuxième service de transport individuel sur route le plus utilisé par les professionnels en France.

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.