Audit & Co : « Des propositions concrètes pour créer une nouvelle dynamique pour la profession »

Commissariat aux comptes
Outils
TAILLE DU TEXTE

Trois mois après l’adoption de loi PACTE, la CRCC de Lyon a donné rendez-vous à la profession du chiffre les 4 et 5 juillet dernier au Matmut Stadium de Lyon pour engager sa mutation vers un nouveau modèle de relations avec les entreprises.

Baptisées « Audit & Co », ces deux journées d’échanges et de travail ont réuni plus de 150 personnes : commissaires aux comptes et experts-comptables, mais également chefs d’entreprise. Le message principal de cet événement : il est indispensable d’offrir une voie alternative à celle des acteurs dominants du marché de l’audit pour préserver le modèle particulier de la profession au service de l’intérêt général.

« La mission française de certification des comptes se distingue par des exigences fortes en termes d’indépendance »

L'ambition de ce rassemblement était claire, comme l'explique Sylvain Boccon-Gibod, Président de la CRCC de Lyon : « Ces dernières années, les orientations et les décisions stratégiques ont trop souvent été imposées à la profession sans concertation, sans la questionner, sans aucune consultation… Nous voulions remédier à cela en brisant les tabous, en travaillant ensemble à l'occasion d'un événement interactif au format inédit, pour imaginer demain collectivement. Je suis ravi de constater que la profession, mais également les entrepreneurs, ont été au rendez-vous de ces deux jours de travail intenses, passionnés et riches. »

« La mission française de certification des comptes se distingue par des exigences fortes en termes d’indépendance et de recherche de l’intérêt général. Il est indispensable de conserver ce modèle français qui est aujourd’hui unique » a commenté pour sa part l'ancien ministre des PME Renaud Dutreil, présent lors de l'événement.

Réveiller la fierté et le désir des professionnels du chiffre

Un livre blanc a été remis à la CNCC et au H3C à l'occasion de ce rassemblement, contenant plusieurs propositions pour l'avenir de la profession. Parmi elles, peuvent être retenues la volonté de préserver la séparation claire et tranchée entre l’audit et le conseil, la nécessité de replacer l’humain au cœur du métier et de réveiller la fierté et le désir des professionnels.

Un engagement massif dans les nouvelles technologies, avec des investissements conséquents, a également été demandé par les participants, ainsi que la création d’un label digital et la mise en œuvre d’un plan de formation pour accompagner les cabinets et adapter toute la filière.

Le livre blanc recommande enfin d’innover dans la communication, de faire preuve de pédagogie vis-à-vis de l’environnement en préconisant une prise en compte systématique de la certification des comptes dans la cotation Banque de France et le développement d'une marque certifiée « ISO CAC ».

« Si nous nous unissons, nous sortirons de cette tempête de la loi PACTE et nous survivrons à la menace liée aux seuils en tant qu’obligation légale, notre épée de Damoclès. Si notre présence n’est plus justifiée par un texte de loi mais par le constat de notre utilité, nous aurons alors transformé la loi PACTE en opportunité » a conclu Sylvain Boccon-Gibod.

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.