Forum ECF 2020 : les experts-comptables « au cœur de l’économie »

A LA UNE
Outils
TAILLE DU TEXTE

Mardi 4 février s’est déroulé à Paris le Forum ECF. Une journée de conférences et d’échanges organisée par le syndicat ECF de la profession comptable. L’occasion aussi pour ce dernier d’exprimer sa vision pour le monde du chiffre, alors que les élections ordinales se rapprochent…

Le Forum ECF a eu lieu le 4 février dernier dans la capitale. Au programme, plusieurs conférences et débats sur le numérique, le recrutement, la loi PACTE et bien entendu, le dossier sensible des retraites… Le Président du syndicat ECF Jean-Luc Flabeau a également décrit, en ouverture de l’événement, son point de vue sur la profession du chiffre.

« Nous croyons et militons pour une diversité des cabinets libéraux »

Celui-ci a défendu l’importance de protéger les cabinets d’audit et d’expertise comptable à taille humaine face aux plus grandes organisations, dénonçant à cet égard une « stratégie cachée » selon lui des institutions nationales que sont le Conseil supérieur et la CNCC.

« Aujourd’hui, au niveau de nos deux institutions, se trouve une stratégie cachée qui consiste à opérer un schisme dans notre corps professionnel. Vous aurez une minorité de cabinets qui interviendront dans les grandes entreprises, dans les PME, avec des missions à forte valeur ajoutée. Puis vous aurez la très grande majorité des professionnels qui risquent d’être, à terme, cantonnés dans le marché de la TPE ou de la petite PME, avec des missions à faible valeur ajoutée » déclare ainsi Jean-Luc Flabeau.

Selon le Président d’ECF, la loi PACTE, le relèvement des seuils d’intervention des commissaires aux comptes et l’article 21 de ce texte, qui intéresse le sujet délicat de la séparation de l’audit et du conseil, sont autant de « preuves » de ce mouvement qui serait initié d’en haut en faveur des grandes organisations de la profession du chiffre.

« Nous devons conquérir de nouveaux marchés »

Mais au-delà de la critique de l’action de l’Ordre et de la CNCC, Jean-Luc Flabeau délivre un message positif : « Nous devons conquérir de nouveaux marchés et être le reflet de l’économie générale, quelle que soit la taille des cabinets. » C’est ainsi l’un des principaux thèmes de campagne du syndicat ECF, pour les élections ordinales à venir : l’expert-comptable et le commissaire aux comptes doivent être « au cœur de l’économie » ; avec « quatre ingrédients » pour cela, explique Jean-Luc Flabeau :

• les professionnels du chiffre doivent devenir de véritables entrepreneurs à l’image de leurs clients ;

• cette posture entrepreneuriale leur permettant d’être dans l’anticipation sur le fait que les pouvoirs publics poussent globalement vers une libéralisation des professions réglementées ;

• les experts-comptables et auditeurs doivent en outre accepter le risque d’entreprise et se méfier en cela de l’inflation des normes professionnelles, qui peuvent certes les protéger mais aussi les éloigner de leur marché ;

• enfin, selon le Président d’ECF, « nous devons constamment chercher de nouveaux débouchés, de nouveaux axes de développement pour nos cabinets et créer de nouvelles lignes de services ».

 



Hugues Robert (@HuguesRob)

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.