Licenciement pour motif économique : obligation de reclassement des salariés

Relations individuelles de travail
Outils
TAILLE DU TEXTE

La Cour de cassation apporte des précisions sur la recherche effective et sérieuse des possibilités de reclassement des salariés avant tout licenciement pour motif économique.

M. V. a saisi la juridiction prud’homale pour contester son licenciement pour motif économique, en date du 15 février 2013. Dans un arrêt du 21 novembre 2017, la cour d’appel de Riom a rejeté les demandes du salarié. Elle a retenu que le délai prévu à l’article 3253-8, 2 du code du travail ne fixait pas de date butoir en deçà de laquelle le mandataire liquidateur ne serait pas admis à procéder à l’envoi des lettres de licenciement et que la seule obligation qui incombait à ce dernier consistait à procéder à des recherches de reclassement. Ainsi, elle a conclu qu’il ne pouvait être reproché au liquidateur de ne pas (...)

L'article complet est réservé aux abonnés

Vous êtes abonné(e) à Bibliovigie ? Identifiez-vous
Je m'identifie
Pour découvrir nos formules d'abonnement,
Je m'abonne
Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.