Nullité d’un licenciement prononcé selon une loi non encore applicable

Protection sociale / Cotisations
Outils
TAILLE DU TEXTE

Un licenciement prononcé à une date précédent l’application des dispositions d’une loi ne peut être appliqué sur le fondement de cette même loi.

Mme X. a été engagée par la société A. comme responsable de magasin. Après deux examens médicaux, elle a été licenciée le 25 février 2014 pour inaptitude et impossibilité de reclassement. Par un arrêt du 15 mai 2017, la cour d’appel de Metz a ordonné le remboursement à Pôle emploi des indemnités de chômage versées à la salariée licenciée à concurrence de quatre mois en retenant qu'aux termes de l'article L. 1235-4 du code du travail dans sa rédaction issue de la loi du 8 août 2016 le juge ordonne le remboursement par l'employeur fautif aux organismes intéressés de tout ou partie des indemnités de chômage versées au salarié licencié, du (...)

L'article complet est réservé aux abonnés

Vous êtes abonné(e) à Bibliovigie ? Identifiez-vous
Je m'identifie
Pour découvrir nos formules d'abonnement,
Je m'abonne