Premier bilan de la loi quota Copé-Zimmermann

Organisation, gestion et développement
Outils
TAILLE DU TEXTE

De plus en plus d’Etats ont adopté ou prévoient d’adopter des lois dites "quotas". Les conseils d'administration désirent faire évoluer la gouvernance au nom de l’intérêt social, dans une perspective pérenne et inclusive.

En France, la loi Copé-Zimmermann du 27 janvier 2011 fixait un objectif à atteindre pour 2017 de 40 % d'un des deux sexes au sein des conseils d'administration et de surveillance pour les entreprises cotées et celles de plus de 500 salariés et dont le chiffre d'affaires dépasse 50 millions d'euros.A l'issue des AG de 2018, on compte :- 43,3 % de femmes dans les conseils d'administration et de surveillance des sociétés du SBF 120- 34,77 % pour les Big Caps, en deçà du SBF 120- 30,60 % dans les Mid Caps- 28,34 % dans les Small Caps- 17 % dans les sociétés non soumises à la loi. La (...)

L'article complet est réservé aux abonnés

Vous êtes abonné(e) à Bibliovigie ? Identifiez-vous
Je m'identifie
Pour découvrir nos formules d'abonnement,
Je m'abonne