Le cloud, l’IA et la montée en puissance de la blockchain dans les ERP en 2019

Numérique
Outils
TAILLE DU TEXTE

Une tribune de Céline Bayle, Director of Enterprise Market and Accountants Product Marketing, Sage.

Entrées dans l’ère du numérique, les entreprises s'appuient sur un large panel de logiciels pour accroître leur productivité et améliorer leur mode de fonctionnement. Cela va du traitement des paiements à la consolidation des données commerciales, en passant par la gestion de la relation client.

Ceux dédiés à la planification des ressources de l'entreprise, également connus sous l’acronyme ERP, ont beaucoup évolué depuis les années 80 et l’époque des solutions monolithiques de type MRP. Si ces premiers systèmes étaient principalement conçus pour le suivi de fabrication, les versions suivantes se sont étendues à d'autres domaines de l'entreprise. Depuis la gestion financière à celle de la chaîne d'approvisionnement et plus récemment celle des ressources humaines, l’ERP est le seul ensemble applicatif, standardisé et rentable, capable de remplacer les anciens systèmes et gérer des problématiques complexes comme celle du passage à l’euro ou à l’an 2000. 20 ans plus tard, ces solutions intègrent désormais tous les processus essentiels à la gestion d'une entreprise, jusqu’à l’interprétation des données en temps réel.

Cette année encore, l’avenir du marché des ERP semble plutôt prometteur. Le cabinet d'analystes financiers MarketWatch prévoit par exemple que le marché mondial des ERP atteindra un taux de croissance annuel composé de 7 %.

Plusieurs facteurs expliquent cette perspective de croissance : l’étape d’intégration dans le cloud, l'amélioration de la sécurisation des données ou encore, l'intégration de technologies de nouvelle génération comme le machine learning et l'intelligence artificielle. Mais à quoi peut-on s'attendre exactement en 2019 ? Voici les principales prévisions que l’on peut anticiper pour l'industrie des ERP au cours des douze prochains mois.

Le cloud prend la main

L'adoption du cloud n’a cessé de se consolider dans quasiment tous les secteurs de l'entreprise en 2018. Les organisations accélèrent leurs projets de mise en œuvre et d'intégration afin de transformer leurs fonctions centrales. Toujours plus d’entreprises sont convaincues de la nécessaire transition des systèmes ERP existants vers des systèmes ERP ancrés dans le cloud.

Toutefois, ce mouvement vers l’ERP cloud a pris du retard par rapport à d'autres domaines logiciels comme le CRM par exemple. Quelques défis restent à relever, notamment pour pallier le manque de main-d'œuvre qualifiée en matière de sécurité, mais aussi pour lever les inquiétudes sur le coût et le temps d’exécution dans la migration. 2019 devrait cependant être une année de basculement vers l'ERP cloud qui va devenir la norme.

Partout, son adoption est favorisée car il répond aux nouvelles exigences en matière de qualité des produits, d’usages en mobilité, de suivi de production et de fluidité des processus temps réel. A ceci s’ajoute sa capacité à assurer une gestion intelligente de la croissance rapide des entreprises modernes : l’ERP cloud les aide à améliorer leurs performances car étant lui-même modulable, il s’adapte aux besoins réels de gestion quotidienne. Pour les ETI ou PME qui cherchent de nouveaux processus commerciaux dans un environnement ultra-concurrentiel, c’est une solution véritablement agile et sur-mesure.

Une accélération par l’intelligence artificielle et le machine learning

L'intelligence artificielle et le machine learning sont appelés à jouer un rôle clé dans l'avenir très proche des logiciels ERP. Ces technologies accélèrent l’automatisation des processus, renforcent l'efficacité, génèrent de nouvelles connaissances et complètent les prises de décision humaines.

L'IA permet concrètement aux entreprises de gagner un temps précieux en repérant les anomalies dans les données de la structure, épargnant aux employés la tâche fastidieuse d’éplucher les rapports. Intégrée à l’ERP, l'IA va aider à anticiper les problèmes potentiels et éviter les temps d'arrêt, permettant ainsi des économies de temps, d'argent et des gains de productivité.

Ajoutons à cela l’usage des drones : de plus en plus fréquemment utilisés comme outils de gestion des stocks dans les grandes usines, ils lisent aisément les étiquettes RFID et transmettent les données au système ERP connecté, où les instruments d'IA génèrent ensuite différents types de rapports, allant du niveau des stocks aux programmes de maintenance des machines.

Enfin, l'IA offre aux utilisateurs la possibilité de prendre des décisions adaptées dans les processus opérationnels, de logistique et de fabrication. Plutôt que de les remplacer, les outils d'intelligence artificielle et de lutte contre les fraudes aideront les humains dans leurs missions, en leur fournissant un niveau inégalé d'intelligence et de connaissances.

Des ERP communicants

Avec la croissance de l'Internet des Objets (IoT), le Ericsson Mobility Report de novembre 2017 prédit que d’ici à 2023, il y aura 32 milliards d’appareils connectés. Les fabricants industriels investiront davantage dans les solutions ERP de pointe pour d’une part, rationaliser la communication entre leurs systèmes centraux et de multiples objets communicants et d’autre part, faciliter l’analyse des données collectées.

En s’équipant d’un ERP intelligent capable de gérer les objets communicants, les entreprises améliorent leur capacité de veille économique, supervisant les opérations machines depuis n'importe où et effectuant des relevés en temps réel pour assurer la maintenance et réduire les interruptions de service. Cet aperçu temps réel sur l'ensemble de la chaîne d'approvisionnement aide les gestionnaires à prendre de meilleures décisions tactiques.

En 2019, les solutions de pointe fondées sur l'IoT seront plus abordables, ce qui incitera davantage de fabricants à mettre en œuvre cette technologie.

Gérer intelligemment davantage de données pour des décisions plus fiables

Les données sont devenues l'un des atouts les plus précieux pour les entreprises de tous secteurs. Mais la simple collecte de grands volumes de données ne suffit plus. Les organisations doivent mieux utiliser ces données et savoir capitaliser sur celles qui offrent de réels avantages opérationnels, comme par exemple identifier les procédures inefficaces, donc chronophages ou encore, prédire les futurs besoins clients pour en déduire leurs stratégies commerciales futures.

En 2019, les entreprises utiliseront leur ERP, via la donnée, pour anticiper, s’adapter aux changements du marché et façonner leur stratégie future. Le catalogage des données, préalable à leur pilotage, assurera une meilleure compréhension de leur origine et de la manière dont elles ont été collectées, ce qui renforcera la confiance dans les décisions prises.

La blockchain également pour l’ERP

La blockchain suscite de l'intérêt dans de nombreux domaines du logiciel de gestion d'entreprise et de nouveaux cas d'utilisation dans les ERP émergeront au cours des prochains mois, en particulier dans le secteur de la fabrication industrielle. La capacité des ERP en blockchain à renforcer l'intégrité et l'automatisation des chaînes d'approvisionnement grâce à la visibilité, la transparence et la traçabilité qu'elle offre est déjà évidente, ce qui en fait une option extrêmement convaincante pour les entreprises dès 2019.

La gestion des stocks est traditionnellement un processus complexe et laborieux, en particulier pour les organisations mondiales, mais la blockchain a le potentiel pour rationaliser considérablement les opérations en unissant les réseaux de la chaîne d'approvisionnement dans un système décentralisé.

Du côté de la visibilité, les systèmes ERP en blockchain permettent de suivre le parcours du produit depuis l'atelier de fabrication à l'étagère du détaillant, sans avoir à se soucier de la perte ou de l'altération possible des documents.

Les ERP en blockchain peuvent également automatiser les process commerciaux grâce à l'utilisation de contrats intelligents, qui garantissent les liens grâce à des codes cryptographiques. Comme dans le cas des paiements automatiques, les contrats intelligents vont éviter aux entreprises l’envoi de factures et le suivi des paiements, ce qui leur fera gagner beaucoup de temps tout en apportant la garantie que les parties prenantes seront payées rapidement.

 

En conclusion, ces tendances liées aux ERP présentent un grand nombre d'opportunités pour les entreprises en 2019. L'avenir des logiciels ERP s'annonce très prometteur. Ils offrent en particulier un grand potentiel de transformation des opérations commerciales, devenues un facteur clé de la croissance des entreprises dans un environnement devenu ultra-concurrentiel.

Céline Bayle, Director of Enterprise Market and Accountants Product Marketing, Sage

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.