Sanaa Moussaid : « Nous souhaitons positionner l’expert-comptable au cœur des flux »

Interviews
Outils
TAILLE DU TEXTE

Sanaa Moussaid, co-rapporteure générale du 74ème Congrès de l’Ordre des experts-comptables avec Dominique Perier et Fabrice Heuvrard, présente le contenu et les enjeux de cet événement majeur de la profession du chiffre.

Le 74ème Congrès de l’Ordre des experts-comptables aura pour thème « L'expert-comptable au cœur des flux ». Pourquoi avoir retenu ce sujet ?

Le Congrès 2019 arrive après deux thématiques fortes : le conseil puis la stratégie. Aujourd’hui, nous souhaitons positionner l’expert-comptable au cœur des flux car si initialement son intervention se limitait à la partie déclarative, au traitement des factures ou des données, désormais nous appréhendons l’ensemble des flux de l’entreprise.

L’idée est de rendre compte de l’évolution de l’expert-comptable. Nous voulons montrer qu’il peut être au cœur du système d’information, au cœur des flux de l’entreprise, qu’il s’agisse des flux numériques, ou des flux de données ou encore, des flux humains. Sachant que certains cabinets accompagnent sur le management et les problématiques RH.

Il s’agit en quelque sorte de faire monter l’expert-comptable en puissance, en lui montrant qu’il existe d’autres sources de missions et que les professionnels du chiffre ont de beaux jours devant eux, à condition de prendre le virage adéquat et de se positionner au cœur des flux.

Quels seront les temps forts de ce Congrès 2019 ?

Tout d’abord, la plénière sera assez innovante dans le format, avec des thématiques également intéressantes. Puis il y aura plusieurs temps forts.

La création en premier lieu d’une « conférence room », à savoir un espace où les confrères pourront suivre les ateliers à distance s’ils n’ont pas pu rentrer dans la salle dédiée. Quatre grands écrans diffuseront les différentes conférences ayant lieu en même temps.

La deuxième nouveauté, c’est le « bureau du futur ». Nous avons souhaité mettre en place un bureau, un bureau physique, pour expliquer à quoi ressembleront les bureaux et les entreprises de demain en matière d’ergonomie et d’outils technologiques. Dans ce cadre, nous travaillons notamment avec l’École Centrale de Lyon sur le thème de la data. Des ingénieurs seront présents dans cet espace pour discuter du sujet avec les confrères. L’Ordre va travailler un an avec eux. La collaboration commencera officiellement lors du Congrès 2019 et ses résultats seront présentés lors du prochain Congrès 2020 qui aura lieu à Bordeaux.

Une autre innovation : un espace de coworking sera proposé aux experts-comptables. L’idée est que l’on puisse y échanger sur par exemple, comment gouverner, comment s’organiser, comment gérer le cabinet, comment attirer les talents… des problématiques du quotidien que rencontrent les confrères. Ce sera également un lieu pour se constituer ou développer un réseau informel.

Enfin, la dernière nouveauté est l’« espace démo ». Sur ce point, nous avons lancé un appel d’offres auprès des jeunes de l’ANECS et du CJEC. Nous sommes en train de sélectionner des jeunes – sachants dans leur domaine – qui, lors du Congrès, auront pour tâche de présenter certains outils aux confrères : des outils de bureautique, des outils collaboratifs comme Slack ou Trello, des instruments de business intelligence, des gestionnaires de mots de passe… Il s’agira de montrer aux experts-comptables comment déployer ces solutions dans les cabinets.

Pour conclure, qu'attendez-vous de ce grand rassemblement de la profession comptable ?

J'attends que nos confrères puissent prendre conscience du changement de paradigme à l’œuvre dans notre profession, et aussi prendre conscience que nous sommes incontournables pour l’entreprise dès lors que l’on s’applique à transformer et réinventer notre business model au service des clients.

J’aimerais que ce Congrès leur permette de prendre de la hauteur et qu’ils puissent se dire : au fond, nous avons toutes les clés en main, nous sommes capables et nous nous sentons capables ! Parce que beaucoup ont peur de se lancer sur certaines missions, et pas uniquement sur les services numériques, dans la mesure où ils se sentent hors de leur zone de confort.

J’espère que ce Congrès va permettre aux confrères de saisir tous les enjeux de la profession et de comprendre également où souhaite s’orienter l’institution.

Cette année, un prototype de la nouvelle plateforme de facturation électronique développée à l’initiative de l’Ordre, sera présenté lors du Congrès. Si on lie cela aux apports de la loi PACTE pour les experts-comptables, notamment le mandat de paiement, les professionnels du chiffre apparaissent résolument comme des acteurs incontournables pour l’entreprise.

Propos recueillis par Hugues Robert

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.