La gamification pour stimuler les collaborateurs en cabinet comptable

Expertise comptable
Outils
TAILLE DU TEXTE

La gamification, ludification en français, est un terme apparu dans les années 2000 lancé par Jesse Schell, Professeur à l'université de Carnegie Mellon (Pennsylvanie). Brouillant le clivage classique entre travail et loisir, cette nouvelle pratique permet de générer une motivation extrinsèque, quand la motivation intrinsèque est parfois difficile à trouver.

« On peut définir la gamification comme le fait de transférer des mécaniques du jeu, et du jeu vidéo en particulier, vers des situations sociales, pour les rendre plus « fun ». Le jeu produit de la camaraderie, de l’engagement, il stimule la créativité : on a donc beaucoup à gagner à transposer ses propriétés dans des situations sérieuses » explique le philosophe Mathieu Triclot, auteur de « Philosophie des jeux vidéo ».

Techniquement, la gamification repose sur six mécaniques de jeu primaires (éprouvées pour motiver les joueurs dans le but d'atteindre des objectifs fixés par le cabinet) correspondant à six dynamiques : les points pour la gratification, les niveaux pour le statut, les challenges pour la réalisation, les badges pour la créativité, les classements pour la compétition et la dimension sociale puis le don pour l’altruisme. Ces jeux peuvent être utilisés en interne et en externe.

La gamification interne

La gamification doit se fonder sur des éléments simples comme l'introduction d’objectifs virtuels, d’outils de visualisation de la progression, de niveaux ou de points d’expérience. Ce sont ces éléments qui sont généralement ceux qui stimulent le plus l’engagement et l’apprentissage chez les collaborateurs. Ces outils sont notamment efficaces pour mobiliser les employés à distance. La gamification est un excellent moyen de rapprocher les travailleurs se trouvant éloignés du centre névralgique de l’entreprise. Grâce à des tableaux d’affichage et à des défis, ces collaborateurs ont l’impression de faire partie de la communauté d’entreprise.

Le potentiel de cette technique managériale se révèle également dans les formations. L'apprentissage en entreprise est souvent éludé par manque de temps malgré les ressources mises à disposition. En introduisant des mécanismes de récompense, les apprenants sont incités à compléter les programmes de formation. Une fois engagés, la mécanique du jeu les incite à rester concentrés en leur promettant une série de récompenses en échange de leur attention complète. La clé du succès de ces outils est d’aider l’apprenant à rester concentré sur le contenu, lui permettant d’apprendre plus efficacement tout en alimentant son désir de progresser vers des concepts plus complexes. Pour le collaborateur, cela inspire un sentiment immédiat de réussite et lui donne l’occasion de suivre sa progression et d’évaluer les avantages d’avoir entrepris des modules de formation.

L'utilisation externe de la gamification

Un autre intérêt de la ludification est qu'elle met en lumière les personnalités. Elle s'avère ainsi très utile pour le recrutement. L'attitude d'un candidat face au jeu est un reflet de son attitude face à la réalité. Les profils des joueurs peuvent en dire long sur l'équipe à mettre en place. Dans un jeu, se côtoient « tueurs » (ceux qui veulent gagner à tout prix, quitte à user de tricheries), « accomplisseurs » (ceux qui aiment relever des défis, suivre leur progression et gagner en compétence), « socialiseurs » (ceux qui aiment la coopération entre les joueurs, qui se rendent utiles et qui motivent le groupe) et « explorateurs » (ceux qui se lassent vite, qui aiment la nouveauté et la découverte). Un bon jeu doit satisfaire ces quatre profils précieux dans un cabinet d'expertise comptable !

Alice Magar

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.