Cinq éléments clés pour réaliser un tableau de bord de gestion

Comptabilité privée
Outils
TAILLE DU TEXTE

Un tableau de bord de gestion peut être libérateur lorsqu’un chef d’entreprise, assailli d’une multitude d’informations, souhaite prendre une décision. Il permet d’y voir plus clair… à condition d’être bien construit.

Le tableau de bord de gestion, ou tableau de bord budgétaire, présente de façon synthétique les activités et résultats de l’entreprise. Il permet de contrôler la réalisation des objectifs et aide à la décision et au pilotage à moyen terme. Voici cinq conseils pour réaliser ce tableau.

Fixer les objectifs et leur temporalité

Il est important de définir la finalité du tableau de bord de gestion. Il peut s’agir d’un suivi sur le moyen terme des performances de l’entreprise mais également d’un point plus précis : lancer un nouveau produit ou améliorer le délai de livraison par exemple. En mélangeant le court et moyen terme, l’outil perd de sa clarté. Pour le suivi de l’activité au jour le jour, il faut prévoir un plan d’action réaliste avec des échéances pour une meilleure application.

Trouver les bons indicateurs

Les indicateurs et éléments statistiques relatifs à l’activité d’une entreprise sont trop nombreux pour tous figurer sur ce tableau. Le choix est indispensable. Entre les KPI (indicateurs de performance), les indicateurs de pilotage, d’efficience ou de qualité, il est recommandé de piocher quelques indicateurs dans chaque catégorie, même si ce n’est pas à parts égales. Cela permettra d’obtenir une vision plus globale.

Choisir le destinataire du tableau et impliquer les bons acteurs

Intégrer les acteurs concernés au tableau de bord de gestion évitera que les équipes se sentent sous la contrainte. La communication joue un rôle majeur afin d’expliquer quels sont les objectifs et leur finalité. Les opérationnels seront d’autant plus impliqués. Ils pourront parfois apporter leur contribution, évitant par là certains écueils. 

Soigner la forme et synthétiser

Le tableau de bord de gestion doit être synthétique. Deux pages, écrites avec un vocabulaire adapté selon le lecteur, sont bien suffisantes. Le recours aux graphiques est intéressant afin d’obtenir de manière rapide, une vision globale. L’outil doit surtout rappeler les objectifs et les comparer au résultat.

Alimenter régulièrement le tableau

Alimenter, éditer et mettre à jour de façon périodique son tableau de bord et ses indicateurs favorise une prise de décision en temps réel et l’adaptation face aux erreurs ou obstacles. Cela permet également de savoir si le coût des actions est maîtrisé et n’excède pas les gains.

Louise Jammet

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.