Impacts de la première application d'IFRS 9

Comptabilité internationale
Outils
TAILLE DU TEXTE

Deloitte publie une étude comparative présentant les principaux impacts liés à l’application des phases 1 et 2 d’IFRS 9 pour un échantillon de 17 banques européennes qui établissent leurs comptes consolidés selon les normes IFRS.

Impact sur les capitaux propres comptables   L’application de la norme IFRS 9 s’est traduite par une baisse moyenne des capitaux propres comptables de 1,4 Mds €. Pour les banques de l’échantillon qui fournissent l’information, l’essentiel de l’impact provient en général de l’application de la phase II d’IFRS 9. L'impact de la phase II est systématiquement négatif (augmentation des dépréciations IFRS 9 par rapport aux montants calculés selon le référentiel IAS 39). Les impacts les plus significatifs concernent les banques italiennes qui ont intégré (...)

L'article complet est réservé aux abonnés

Vous êtes abonné(e) à Bibliovigie ? Identifiez-vous
Je m'identifie
Pour découvrir nos formules d'abonnement,
Je m'abonne