La remise d’un chèque ne vaut paiement que sous réserve de son encaissement

Banque / Finance / Assurances
Outils
TAILLE DU TEXTE

Pour accorder le remboursement à une caution d'une somme prétendument payée par chèque, le juge doit constater que ce chèque a été effectivement encaissé.

Une banque a accordé à M. A. un prêt destiné à l'achat d'une moissonneuse-batteuse, pour lequel M. T., M. U. et M. S. se sont rendus cautions solidaires.A la suite de la défaillance du débiteur principal, ce dernier et les trois cautions ont été condamnés par un jugement à payer une certaine somme à la banque.Un arrêt a constaté que M. T. avait payé une somme en exécution du jugement et a condamné MM. A., S. et U. à rembourser à M. T. les sommes payées par lui à l'organisme prêteur.M. T. et M. S. ont conclu une transaction en exécution de laquelle M. S. devait verser une somme forfaitaire à M. T., mettant ainsi fin à toute poursuite à son (...)

L'article complet est réservé aux abonnés

Vous êtes abonné(e) à Bibliovigie ? Identifiez-vous
Je m'identifie
Pour découvrir nos formules d'abonnement,
Je m'abonne