Congrès IFEC 2018 : réinventer le cabinet

Institutions
Outils
TAILLE DU TEXTE

Le jeudi 5 juillet 2018 a débuté le 29ème Congrès du syndicat IFEC de la profession comptable, sous le soleil de la Grande Motte. Le thème retenu pour cet événement : « Réinventons le cabinet ».

L’IFEC a choisi la jeune station balnéaire de la Grande Motte pour son 29ème Congrès national qui a commencé jeudi 5 juillet 2018 sur le thème « Réinventons le cabinet ».

Son Président Denis Barbarossa a introduit la plénière d’ouverture. Il a souligné l’actualité aujourd’hui très chargée de la profession comptable, avec en première ligne, le projet de loi PACTE qui menace de rehausser les seuils d’audit légal. Malgré le risque lié à l’automatisation des tâches, « nous saurons rester au cœur de l’information financière, accompagner nos clients et former nos collaborateurs » selon le Président Barbarossa.

Les mutations sont nombreuses dans le monde du chiffre, réglementaires et technologiques. Les cabinets doivent comprendre et intégrer ces nouveaux enjeux. Ils doivent accompagner l’innovation en se réinventant eux-mêmes !

Trois ateliers pratiques pour guider les experts-comptables dans le changement

Répondre à l’innovation par l’innovation. La formule est séduisante, mais comment faire concrètement ? Le syndicat IFEC a proposé lors de son Congrès national trois ateliers pratiques pour aider les professionnels du chiffre dans leur démarche de changement, car comme l’a souligné Philippe Masson, Rapporteur général du Congrès, citant Pierre Dac : « Face au monde qui change, il vaut mieux penser le changement que changer le pansement ! »

Le premier atelier pratique s’est intéressé aux fameuses missions de conseil que les professionnels du chiffre doivent investir pour répondre à l’automatisation croissante de la fonction comptable et au risque d’ubérisation. Le second atelier s’est arrêté sur le thème des ressources humaines, avec cette question majeure de l’attractivité de la profession et des cabinets comptables. Enfin, le troisième atelier a traité le sujet des nouvelles technologies.

congrs-ifec-denis-barbarossa

La stratégie au cœur du changement dans les cabinets d’expertise comptable

Le Professeur Frédéric Fréry, spécialisé dans la stratégie d’entreprise, le management et l’innovation, est également intervenu lors de la plénière d’ouverture du Congrès IFEC.

Il a souligné, exemples à l’appui, l’importance de s’adapter aux mutations. Les entreprises qui refusent de prendre en compte les nouveaux modèles économiques dans leur marché, finissent par disparaître.

Selon Frédéric Fréry, « nous vivons une attaque des licornes » avec des structures comme Netflix, Airbnb ou autres Uber… Le monde du chiffre n’est bien entendu pas épargné par ce mouvement. Les disrupteurs investissent l’ensemble des marchés, avec cette citation de Maurice Lévy mise en exergue par Frédéric Fréry : « Tout le monde commence à craindre de se faire uberiser. C’est l’idée qu’on se réveille soudainement en découvrant que son activité historique a disparu… Les clients n’ont jamais été aussi désorientés ou inquiets au sujet de leur marque et de leur modèle économique. »

Il convient alors pour les cabinets comptables d’« être en permanence dans une posture d’innovation stratégique ». Ne pas être dans le déni face aux nouveaux entrants et construire en temps réel de nouvelles pistes pour s’adapter. Ne pas s’enfermer dans une vision ou un plan prédéfini, ni dans son expertise, mais rester un entrepreneur vivant et alerte.

Frédéric Fréry a livré plusieurs clés pour progresser dans cette perspective, notamment cette grille de lecture pour évaluer une stratégie d’entreprise : « Vous n'avez pas de stratégie si : 

• vous avez la même stratégie que vos concurrents ;
• vous avez la même stratégie qu'il y a 10 ans ;
• vous changez de stratégie tous les 3 mois ;
• vos collaborateurs ne comprennent pas votre stratégie. »

Le quatrième critère est le plus important selon Frédéric Fréry. Il faut associer les équipes dans le changement. Il n’y aura pas de réinvention du cabinet sans le concours des collaborateurs, sans leur compréhension et leur adhésion à la stratégie d’entreprise.

Hugues Robert

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.