ECF s'insurge contre la F3P

Institutions
Outils
TAILLE DU TEXTE

logo-ecfLe syndicat ECF a réagi à la création de la Fédération Française des Firmes Pluridisciplinaires (F3P), une entité instituée à l'initative notamment des Big Four et dédiée à une approche pluridisciplinaire dans les métiers du chiffre, du droit et du conseil.

Selon le syndicat ECF présidé par Jean-Luc Flabeau, la F3P constitue une « menace pour l'unité de la profession ».

Cette nouvelle structure regroupe des entreprises pluridisciplinaires qui exercent les métiers du chiffre, du droit et du conseil. Sept membres actifs en sont les fondateurs : BDO, Deloitte, EY, Grant Thornton, KPMG, Mazars et PwC. Le Monde du Chiffre s'était déjà fait l'écho de cet événement.

Selon le syndicat ECF, la F3P souhaite « rester un club fermé : les membres de la F3P devant être présents dans plus de 50 pays et développer en France une activité intégrée et pluridisciplinaire employant plus de 1 000 personnes »

Le syndicat regrette aussi la trop grande présence des grands groupes au sein des institutions du monde du chiffre, CNCC et CSO. Selon lui, « avec la F3P, les 7 plus grands réseaux manifestent leur volonté d’agir pour l’unique intérêt de leurs firmes ». ECF s'inquiète enfin « de cette volonté de clivage au sein de la profession et demande aux deux présidents du CSO et de la CNCC (...) de réagir pour garantir l’unité de la profession et défendre tous les modes d’exercice de nos cabinets, quelle que soit leur taille. »

Hugues Robert

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.