Réforme du RSI : les administrateurs organisent la riposte

Institutions
Outils
TAILLE DU TEXTE

Louis GrassiUne partie des présidents des caisses régionales du Régime social des indépendants (RSI) se réunit le vendredi 15 septembre 2017 au siège de la caisse nationale du RSI. Ils entendent alerter sur les risques que pourrait engendrer l’intégration programmée des travailleurs indépendants au régime général.

 

Alors qu'une partie des présidents des caisses régionales du Régime social des indépendants (RSI) se réunit ce vendredi 15 septembre 2017, le président national du RSI, Louis GRASSI, ne participe pas à cette action ponctuelle, privilégiant à ce stade les contacts avec les acteurs de la réforme et notamment avec la mission pilotée par Dominique GIORGI au moment où se finalise la rédaction du projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) pour 2018.

Louis GRASSI juge cependant légitime l’incompréhension et le sentiment d’injustice qu’engendrent les annonces récentes du Premier ministre : « Nous devons être non seulement écoutés mais entendus. La spécificité des travailleurs indépendants sur l’ensemble des risques, prestations, retraite et recouvrement doit impérativement perdurer à travers une organisation dédiée. Nier les conséquences de cette réforme brutale tendant à l’étatisation de la protection sociale des travailleurs indépendants aura des conséquences catastrophiques pour la gestion des entreprises indépendantes. C’est une usine à gaz que le gouvernement nous prépare. Nous nous devons d’alerter, par tous les moyens. ».

Le président national du RSI réunit son conseil d’administration le 3 octobre prochain - où sont exceptionnellement invités les 29 présidents des caisses régionales - pour formuler des observations et émettre un avis sur le PLFSS pour 2018. Cette réunion est également l’occasion d’arrêter de nouveaux moyens d’actions voire de cesser toute collaboration avec le Gouvernement.

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.